• Accueil
  • > les préparatifs – dossiers

Une année d’études à l’étranger… (contre toute attente) ça se prépare! Et autant dire tout de suite, que la préparation prend du temps. Mais le temps en vaut la chandelle! Je ne dirai pas que c’est la partie la plus chiante, car il y a une forme d’excitation à chercher, fouiller, envoyer des emails à droite à gauche, demander tel ou tel papier à la fac, se documenter… Mais c’est tout un bazar dans lequel il faut savoir mettre de l’ordre et rester lucide. Alors, procédons par étapes!

1) Au niveau de la Fac

Le temps des candidatures arrive généralement vers Octobre/Novembre. Des réunions d’information sont souvent organisés au sein des universités. Personellement, je ne suis allé à aucune d’entre elles! Faute d’emploi du temps ultra-chargé (menant les cours à la fac + un boulot à mi-temps). Mais, mes potes m’ont dit qu’elles ne valaient pas le détour. On y apprend généralement pas grand chose.

Les conditions à réunir pour partir sont:

  •  une grande motivation (qui généralement fait le reste)

  •  des résultats satisfaisants

  •  ne pas avoir peur de l’étranger!

Pour ma part, j’ai du remplir ce dossier => les préparatifs - dossiers pdf sejoursetrangerdossierinscription200809.pdf

Accompagné d’une lettre de motivation (pdflettremotivationdossierstendhal.pdf) , d’un CV en français (pdf cv1florianbousquet.pdf) et des bulletins de notes de ma première année à la fac.

Tout ça à déposer au service des Relations Internationales de mon université.  

Les réponses aux candidatures arrivent après Noël. J’ai eu ma réponse – positive – le 18 janvier.

Après ça, c’est un autre dossier qu’il fallait remplir, et pas des moindres, pour le programme d’échange avec lequel je pars (ORA). A noter, que mon cas est spécifique puisque cet échange ne dépend pas du programme Erasmus que tout le monde connait. Cet échange est particulier à la région Rhône-Alpes.

2) Au niveau du programme d’échange ORA

Un nouveau dossier, de nouvelles difficultés… Ce dossier à constituer sert principalement au programme d’échange et n’est plus tellement du ressor de la fac. Je devais l’envoyer avant le 15 février au Service des Relations Internationales de la fac de Lyon:

Université Claude Bernard – Lyon 1
Service des relations internationales
Mme Bernadette MARET
43 boulevard du 11 Novembre 1918
69622 Villeurbanne cedex

Ce dossier est une nouvelle candidature. Mais après maintes recherches, j’ai compris que la seule acceptation de la fac suffisait à mon départ. Je considère donc ce dossier comme un dossier d’information pour les universités du Canada.  En effet, on demande 3 choix d’universités. Pour ma part, j’ai sélectionné l’Université d’Ottawa, York University (Toronto) et l’Université de Waterloo. Le dossier que j’ai rempli servira donc aux 3 universités pour lequelles je postule.

Dans celui-ci, il fallait:

  •  un dossier de candidature complété (pdfapplicationformora.pdf)

  • lettre de motivation explicant les motivations, choix d’université et objectifs scolaires qu’on se fixe (pdf personalletterflorianbousqueten.pdf)

  • CV en Anglais (pdfresume1florianbousquet.pdf)

  • les bulletins de note d’études après-BAC

  • les cours que l’on suit dans l’année en cours

  • les cours que l’on souhaite suivre au Canada (pdf200809courseshostuniversities.pdf) agrémenté d’une signature par votre directeur d’étude

  • une lettre de recommandation d’un professeur

  • un certificat d’aptitude en Anglais (ex: TOEFL) – pour ma part, je n’ai demandé que des universités qui ne demandaient pas le TOEFL et de plus, mon statut d’étudiant angliciste me permet d’y échapper (le test coûte environ 120€)

  • 2 photos passeport

  • le dossier ci-dessus en 3 exemplaires !

Voilà, bonjour le marathon pour boucler tout ça avant le 15 février! Mais j’y suis arrivé! Tout seul en plus, ne comptez pas sur les Relations Internationales de Stendhal pour vous aider réellement…

3) Réunion du 17 mars 2008 – Mr Marjollet à Grenoble

J’ai donc ensuite été convoqué par le service des Relations Internationales de Stendhal pour assister à une réunion à l’Université Pierre Mendès France, dirrigée par Christian Marjollet en personne… le coordinateur Canadien de l’échange inter-régional. On était donc 4 étudiants de Grenoble si mes souvenirs sont bons. 2 étudiants en Biologie et un étudiant de l’INPG. Je suis le seul étudiant de Stendhal à partir en Ontario. Mr Marjollet a examiné en détail chaque dossier… Soulevé certains problèmes liés au choix des cours, approfondi un peu nos choix d’Universités. Il nous a ainsi signalé que tout le monde demandait les mêmes universités (c’est à dire celles présentes dans les grandes villes : Toronto, Ottawa, Waterloo, London…) et qu’il se pourrait qu’on n’est pas l’université désirée.

Sur ces mots, il nous a remis un calendrier des démarches… La suite : inscription sur le Listserv (base de donnée internet où sont enregistrés les adresses email de tous les participants inbound, outbound et rebound), placement dans les universités, réception d’une lettre d’acceptation du programme d’échange, dossiers envoyés dans les universités d’accueil… la lettre d’acceptation de l’université ne devrait arriver qu’en juin / juillet…

A noter également, une journée d’information à Lyon, le 29 mai.  

Les choses se précisent petit à petit… Se lancer dans une année à l’étranger, c’est comme un long tunnel… on avance à petits pas et chaque nouvelle étape nous amène un peu plus proche vers la sortie : l’attérissage dans un nouveau pays!

Aujourd’hui, le 30 Avril, j’ai reçu ma lettre d’acceptation à ORA. Il y a deux semaines, je connaissais mon université d’accueil : the University of Ottawa !!! 

4) Au niveau de l’Université d’Accueil : UOttawa

Comme dit précédemment, j’ai été assigné à l’Université d’Ottawa, mon premier choix. Le 1er mai, je recevais un email d’Isabelle Tibi, coordinatrice des étudiants d’échange à l’Université d’Ottawa.

Dear students:

Professor Christian Marjollet, of the Ontario/Rhônes-Alpes Program, has informed me that you have been selected to participate in an exchange with the University of Ottawa. He has forwarded your respective files to me. I wish to congratulate you and thank you for your interest in the University of Ottawa.

Nous entrons alors dans une autre étape de dossiers et de paperasses… En effet, afin de rendre effectives mon acceptation et mon inscription à UOttawa, il a fallut monter une fois de plus un dossier. Dans celui-ci, il fallait inclure :

  • l’Application Form (données sur notre identité, choix des cours, choix de résidence sur ou hors campus)

  • score au TOEFL (que je n’ai pas eu à passer – ouf ça fait une centaine d’euros en moins à dépenser –  puisque je suis étudiant en Anglais)

  • la Registration Form for Special Students (qui renseigne également le choix des cours)

Je n’avais pas à envoyer le CV, la lettre de motivation, la lettre de recommendation, etc. puisque tout ça se trouvait déjà dans nos dossiers de candidature ORA (voir plus haut).

Il faut savoir que UOttawa est une université bilingue, tous les formulaires et explications sont donc en Anglais et en Français, ce qui est un plus pour eclaircir quelques zones d’ombre.

Il fallait renvoyer ces pièces d’abord par email ou par fax, puis, par courrier normal.

Rien de bien méchant somme toute, une lecture attentive du guide pour les étudiants d’échange ainsi qu’un choix réfléchi des cours que l’on souhaite prendre suffisent à compléter cette étape.

La suite… Attendre la lettre d’acceptation officielle.

5) Réunion du 29 Mai avec Christian Marjollet  à Lyon

Comme nous l’avait annoncé M. Marjollet à la réunion de Grenoble, une réunion se tiendrait pour nous donner de plus amples informations sur le programme, le départ, la vie au Canada…

Elle a eu lieu le 29 mai à Lyon, sur le campus de la DOUA, dans un amphi du bâtiment de l’ISTIL. Nous étions un bon nombre réuni avec chacun un badge à son nom et l’université d’accueil (plus facile pour repérer les gens qui partent au même endroit). La réunion fut longue (de 13h à 19h comme prévue) mais elle ne fut pas inutile. Elle a éclairci certains points et plusieurs étudiants revenant sont intervenus pour nous livrer leurs conseils, leurs propres expériences… J’aime bien ça, moi. Ca rassure !

M. Marjollet avait préparé une présentation Power Point que vous pouvez retrouver sur le site du programme d’échange ou vers ce lien… Réunion du 29 Mai à Lyon

Ainsi, j’ai pu rencontrer quelques gars qui partent aussi à Ottawa et on a bien sympathisé. Je suis reparti la tête dans les nuages, déjà en partance, avec un groupe de Grenoblois et on a pris le train ensemble.

6) Lettre d’Acceptation

Le 17 juin arrivait la fameuse et tant attendue lettre d’acceptation (par email)… Ouf, quel soulagement !!

Elle m’informait de mon acceptation à la **Faculté des Arts**.

Cependant, j’apprends également qu’il m’a été assigné une chambre dans une résidence universitaire. Chose que je ne souhaitais vraiment pas. J’ai donc « derechef » envoyé un email d’annulation auprès du service des chambres universitaires. Qui, à ce jour, ne m’a toujours pas confirmé l’annulation de la réservation de cette chambre.

Et puis, je suis inscrit dans cinq cours, au lieu de quatre. En effet, j’avais demandé un cours de traduction que je n’étais pas sûr d’avoir. J’avais donc mis dans les choix alternatifs un cours d’Arabe si jamais ma demande en Traduction m’était refusé. Or, j’ai obtenu le cours de Traduction, mais avec ça, le cours d’Arabe également… La nouvelle coordinatrice, Isabelle Tibi, m’a assuré que je pourrais retirer le cours d’Arabe une fois sur place.

Ainsi, je suis inscrit dans les cours que j’avais demandé…

Automne 2008

  • Littérature du monde Anglophone

  • Histoire de la Linguistique

  • Histoire des Etats-Unis de 1945 à maintenant

  • Traduction Anglais vers Français

Hiver 2009

  • Littérature Britannique Moderne

  • Phonologie

  • Histoire de l’Angleterre de 1945 à maintenant

  • Traduction Français vers Anglais

Dans la mesure du possible, j’ai essayé de respecter les cours de l’année de L3 en France, afin de ne pas être trop largué si je poursuis sur un Master d’Etudes Anglophones en France.

Mon inscription fut plus complexe que pour un autre étudiant puisque le curriculum d’Anglais en France est composé de cours de Littérature, d’Histoire, de Linguistique… Néanmoins, un tel curiculum suppose que les cours choisis au Canada se trouvent dans différents départements (UFR en France). Ainsi, mon dossier a du passer dans les départements d’Anglais, d’Histoire, de Linguistique et de l’école de Traduction.  

En tout, j’ai 12 heures de cours, puisqu’un cours est composé de 3 heures (soit 3h complètes, soit partagées en deux fois 1h30).

Mais revenons-en à la lettre d’acceptation. Elle est indispensable à la demande de Permis d’Etude (non un Visa). Celle-ci me permettra d’accéder au Permis d’Etudier au Canada. Ce qui nous amène à…

7) Le Permis d’Etude – Ambassade du Canada

Le Permis d’Etude, c’est la clé pour pouvoir partir… Sans ça, il est impossible de partir.

Je vous épargne le bordel du site de l’immigration au Canada… C’est un foutoir monstrueux : « cliquez-ici pour voir ci », « cliquez là pour voir ça », « allez dans les liens connexes », « téléchargez tel formulaire ». Un vrai casse-tête.

Le site de l’Ambassade du Canada à Paris se fait, lui, un peu plus clair. Ambassade Canada à Paris.

Voici la liste des documents requis :

  • le Formulaire « Demande d’un Permis d’Etudes » (IMM 1294) dûment rempli
  • la photocopie de la première page du Passeport (avec nom, prénom, numéro du Passeport…)
  • 2 photos 35 * 45 mm (les exigences pour les photos prennent une page)
  • la fameuse lettre d’acceptation à l’Université
  • la preuve de fonds disponibles qui stipule que vos parents peuvent subvenir aux besoins d’une année d’étude au Canada. Un formulaire est disponible là aussi qui est à compléter par la banque des parents.
  • un virement bancaire à l’ambassade de 95€ (au 3 juillet 2008)
  • le justificatif de ce virement

Rien de très compliqué, mais c’est du temps à démarcher ici et là, à courrir la ville, les photomatons, la banque…

Mon dossier est presque complet, je devrais l’envoyer d’ici peu. Cependant, je ne dois pas tarder, car une demande prend environ 2 semaines après réception et je pars le 11 août, soit dans un peu plus d’un mois !!!!!

J’ai bien compris que l’on ne me délivrera pas le Permis d’Etude en lui-même, mais une autorisation à le recevoir. Il me sera donné lors du passage en douane à mon arrivée. Normalement, il le délivre pour la durée d’étude, soit pour moi jusqu’au 30 Avril 2009. Cependant, je compte bien rester jusqu’à fin juillet 2009. En effet, mes parents désirent me rendre visite pendant le mois de juillet. Je devrais donc faire des pieds et des mains au douanier pour qu’il me laisse rester jusqu’à cette date… Et je ne me laisserai pas faire (arguer par exemple que je prends des cours d’été à l’Université).

Bien, je crois qu’il est temps de conclure cette page sur les préparatifs – dossiers… puisque je pense que j’en ai fini avec toute la paperasse… En conclusion, c’est un long processus où tout est un peu vague et un peu flou… Mais les universités canadiennes ont l’avantage d’être claires sur ce qu’elles demandent et au final, on s’y retrouve. Le reste est fait de patience, d’attente et de « consultages » d’email rigoureux et quotidiens. J’entame la dernière ligne droite avant le départ et des choses beaucoup plus pragmatiques et pratiques m’attendent : passer à ma banque, résilier mon abonnement Orange, faire une liste de ce que je vais emmener avec moi, m’inscrire à la Fac en France…

0 commentaire à “les préparatifs – dossiers”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


août 2017
L Ma Me J V S D
« oct    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  


fanny san francisco 2008-2009 |
Definitivement_Nomades |
Mopti, Mali, février 2007 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Parfums De L'Orient
| portcarmargue
| Madagascar, île de souvenir...