oops… what happened there?

OOOoooookay, petit réajustement là… Wo, wo, wo… Oui, censé être un blog sur mon année au Canada mais aucun article depuis mon arrivée ici… What’s the trip? Ben, simplement… voilà plus de 2 mois que j’ai embrassé la culture Canadienne (au propre comme au figuré) et je n’ai simplement pas trouvé le temps, l’envie, la motivation de me poser 5 minutes pour relater mon expatriation. Mais que s’est-il passé ? Alors, dans ce brouhaha que furent ces 2 mois, je vais essayer de concentrer au mieux mes aventures. Temps pour moi aussi de faire un arrêt sur image, hop, zoom out !

 

Le 8 août dans l’après-midi, heure Canadienne, Grenoble, Lyon et Londres sont de bien lointains souvenirs… Je passe l’immigration tout sourire même s’il me faut 2 heures pour m’entendre « hurler » : « By July 2009, you’re out of this country, you hear me Sir? ». Heu, oui, oui.

 

Bus # 7 direction Downtown.….. un bon décalage horaire en pleine gueule, mes yeux virent de droite et de gauche. Je suis à Ottawa, la capitale du Canada ! Au premier abord, rien de très impressionnant dans tout ça, c’est ma quatrième fois sur le continent Nord-Américain. Le paysage urbain n’évolue guère, car lorsqu’on a visité une ville sur ce continent, on a pratiquement vu toutes les autres à quelques différences près. Mais, dis-dont, il fait chaud ! Bizarre. Non, il ne fait pas tout le temps -30 degrés au Canada. Il peut faire très chaud pendant l’été.

 

Je résumerai le reste en quelques phrases. Bien évidemment, ma préoccupation principale à mon arrivée était la recherche d’un logement… chose plus ardue que ce que je n’avais prévu. Finalement après une semaine et quelques frayeurs, je trouve enfin quelque chose d’abordable dans le quartier de Vanier… pas très bien réputé, mais loyers beaucoup plus abordables… et puis le but, c’est de découvrir la population, pas le ghetto du quartier étudiant ! Je suis au troisième étage d’un petit immeuble où ne vivent que des jeunes… dans l’appartement de Matt, lui aussi étudiant. Très vite, il nous faut trouver un troisième coloc, que nous « obtiendrons » en la personne d’Annick. Une Franco-Ontarienne de Sudbury. Mais après quelques conversations en Français, on abandonne, on ne se comprend pas ! On ne se parle donc qu’en Anglais.

 

La prochaine étape était la recherche d’un emploi sur le campus (seule instance à pouvoir me faire travailler avec un permis d’étude). Je trouverai donc ma place à la libraire de l’Université. Le « Bookstore », qui est très vite devenu comme une petite famille, l’équipe étant uniquement faite d’étudiants. Je suis donc caissier, « simple and dumb »… Les premiers temps furent assez durs, car il fallait gérer mon entrée à la Fac, les devoirs qui tombent petit à petit, finir mon installation et travailler souvent plus 25h par semaine… En effet, le début de l’année pour la librairie représente la majeure partie du chiffre d’affaire puisque les 35,000 étudiants de l’Université d’Ottawa viennent tous chercher leurs bouquins en même temps… Actuellement, je ne travaille que 15h par semaine avec des horaires plutôt flexibles… ce qui me permet de me concentrer un peu plus sur mes études et pouvoir partir un peu à la découverte…

 

Déjà deux petites excursions de 4 jours chacune. La première à Montréal avec Océane, qui s’y est installé pour un temps chez sa soeur. La deuxième, chez Erika, une copine du boulot, dans les Cantons de l’Est, à 2h de Montréal, à la frontière avec les Etats-Unis.

 

Montréal, un bon mix entre passé et modernité. Une ville vibrante avec ses petits quartiers, son Centre des Affaires, le vieux Port, et le parc du Mont Royal. Tombé en plein milieu du Festival Pop… sortie dans les bars pour de la bonne musique live. Tout ça en compagnie d’Océ… Un bon moment, occasion pour moi de prendre l’air et voir du pays…

 

Les Cantons de l’Est ou les paysages typiques Canadiens… Une région très valloneuse, recouverte de lacs et de forêts. C’était aussi le weekend de Thanksgiving, donc méga repas traditionnel dans la famille d’Erika. Avec plusieurs amis, balades et petite rando dans les bois et sur le mont Owl’s Head, qui est aussi une station de ski. Un bon moyen de se ressourcer et d’échapper au quotidien de la vie citadine.

 

Prochain article bientôt, espérons-le. Ce n’est qu’un début !

0 commentaire à “oops… what happened there?”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


octobre 2008
L Ma Me J V S D
« avr    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  


fanny san francisco 2008-2009 |
Definitivement_Nomades |
Mopti, Mali, février 2007 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Parfums De L'Orient
| portcarmargue
| Madagascar, île de souvenir...